FRANCE | AZAY-LE-RIDEAU

04.04.2018

Nous profitons de cette belle journée ensoleillée pour découvrir le Château d’Azay-le-Rideau, construit sur un îlot entre deux bras de la rivière de l’Indre, situé entre Tours et Chinon.

 

Comme pour la plupart des Châteaux de la Loire, nous sommes accueillies par une petite allée d’arbres qui dévoile progressivement Azay-le-Rideau au fil de nos pas. Une atmosphère romantique se dégage entre l’architecture du château, considéré comme un chef d’œuvre de la Renaissance, son miroir d’eau et son magnifique parc arboré !

 

 

 

Un peu d’histoire

 

Vers 1510, Gilles Berthelot, conseiller du roi Louis XII, achète la forteresse médiévale d'Azay. Il fait abattre une partie pour ériger un château et unit habilement l'art de bâtir français et les influences italiennes et flamandes. Cependant, Berthelot est au cœur de malversations financières, si bien que François Ier saisit le château et l'offre à un de ses fidèles, Raffin.

Puis en 1791, le château est acquis par Charles de Biencourt qui entreprend d'importants travaux de restauration.

 

Le château

 

Dès l'entrée du château, nous pouvons admirer de nombreux décors et symboles tels que la salamandre, emblème de François Ier ou bien l'hermine de Claude de France. Les façades témoignent elles-même du symbole d'une Renaissance "rêvée" : grandes baies, hautes lucarnes, mâchicoulis, chemins de ronde ou encore la tour d'angle à encorbellement.

 

 

 

 

 

Nous commençons la visite en empruntant l'escalier d'honneur. Il s'agit d'une construction aux inspirations italiennes : escalier à paliers, composé d'un plafond à caissons sculptés à l'effigie des souverains français et d'ouvertures sur l'extérieur : les Loggias qui offrent une jolie vue sur la cour. Il est aussi le premier escalier droit, intérieur et central dans le royaume de France. 

 

Nous découvrons de nombreuses salles :

- le salon Biencourt et son ambiance feutrée

- la chambre Renaissance et son mobilier du XVIème siècle

- la chambre du roi où Louis XIII passa quelques nuits en 1619

- la chambre de Psyché et ses murs recouverts de tapisseries en laine et en soie

- la grande salle où se tenait les festins et les bals

- les cuisines, la salle de billard, l'antichambre...

 

 

 

 

 

Dernier château en lice, nous avons déjà visité cinq châteaux : nous sommes devenues de vraies amatrices de décoration Renaissance, du coup nos critiques sont un peu plus prononcées ! Après une visite assez express de ma part (j’ai hâte d’aller faire des photos du parc sous le soleil…), mon avis est vite tranché : je suis déçue de cet intérieur sombre. Mon esprit les compare à ceux que j’ai vu et apprécié à Chenonceau ou à Cheverny par exemple, qui sont plus raffinés ou chaleureux. Ce n'est qu'une question de perception !

De plus, une exposition "Les Enchantements d'Azay" a été mise en place dans certaines pièces du château par les artistes Piet.sO et Peter Keene. Leurs œuvres interrogent l'imaginaire de la Renaissance notamment à travers des figures de Psyché et des installations animées d'objets : par exemple un bustier avec habits d’époque qui tourne sur lui-même. Je suis restée assez perplexe...

 

Je garde malgré tout un point gros positif sur l’architecture extérieure remarquable, notamment ce plan en L dissymétrique et sur l’escalier d'honneur. 

 

 

 

 

Le parc

 

Lorsqu'il achète le château en 1791, Charles de Biencourt, passionné de botanique, souhaite transformer le jardin régulier en parc paysager. Des arbres, d'espèces exotiques pour l'époque sont plantés dans le parc : Séquoia, Cèdre de l’Atlas, Tulipier de Virginie, Ginkgo Biloba, Cyprès Chauve.

Des allées sinueuses serpentent entre les bosquets et les plans d’eau et offrent de jolis points de vue sur le château. Tout au long de la promenade des petits écriteaux racontent l’histoire de chaque espèce végétale. Un vrai bonheur pour les amateurs de plantes et d'arbres comme moi !

 

Inventé au XXème siècle, le célèbre miroir d’eau d’Azay-le-Rideau était avant une terrasse. Le bras de l’Indre a été élargi de façon à ce que l'eau borde les fondations du château et ralentisse le courant. Le reflet du château sur l’eau est incroyable à photographier !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Azay-le-Rideau est pour moi une très belle découverte notamment grâce à son extérieur : le rayonnement même de la Renaissance romantique ! Le cadre est vraiment agréable, entre l'imposante architecture et ses pieds dans l'eau, et ce parc verdoyant. C’est aussi un endroit idéal pour se ressourcer et se détendre avec un bon livre, à l’ombre de cet immense Cèdre de l’Atlas, avec vue sur le château !

 

 

 

Informations pratiques

 

Château d’Azay le Rideau

19 rue Balzac

37 190 AZAY-LE-RIDEAU

02 47 45 42 04

Site internet 

 

 

Tarif : 10,50 €

Attention il existe plusieurs Pass Châteaux de la Loire que vous pouvez acheter dans les Offices de Tourisme, ils sont souvent très avantageux !

 

Ouverture : ouvert tous les jours, toute l’année

 

Parking : gratuit dans le centre-ville ou juste à côté du château (actuellement en construction lors de notre visite)

 

Durée de la visite : 2h - visite guidée possible

 

 

Anecdote : le Château d'Azay-le-Rideau aurait inspiré les dessinateurs de Walt Disney pour dessiner le château de la Belle au Bois Dormant !

 

Please reload

VOUS AIMEREZ AUSSI

Please reload

Réseaux sociaux

Abonnez-vous !

Copyright © 2019 Charlotte Moutier

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon