RANDONNÉE | LA PASSERELLE D'HOLZARTE

30.08.2018

Dans un cadre verdoyant, entre forêts, cascades et canyons, je suis partie à la découverte de la célèbre passerelle d'Holzarté dans le Pays Basque. Suspendue à 180 m de haut, elle surplombe les gorges d'Olhadubi : sensations garanties !

 

Pour ma part, j'ai décidé de faire la boucle de 12 kilomètres pour crapahuter un peu plus mais il est tout à fait possible d'aller uniquement jusqu'à la passerelle en 45 minutes et faire demi-tour.

 

 

 

 

 

  

Le départ se fait depuis l'auberge de Logibar, au bord de la D26 en direction de Larrau. Une fois la voiture garée (il y a un petit parking au pied du départ de la randonnée qui est vite saturé et un second un peu plus grand à l'auberge), j'ai commencé à longer un cours d'eau à travers le sous-bois. L'avantage c'est qu'on est au frais et abrité par les arbres une bonne partie du trajet. A la sortie de la forêt, le sentier commence à grimper, une succession de grosses pierres facilites l'ascension. 

Puis il longe les gorges sur une surface plane encore sur quelques mètres jusqu'à la passerelle que l'on aperçoit de loin un peu avant. Le spectacle qui surgit face à moi est grandiose ! Les canyons sont très impressionnants, je semble si petite comparé à leur masse à la fois imposante et majestueuse. Je me rends compte, une fois de plus, à quel point la nature peut être belle !

 

Premier hic à travers ce décor de rêve, le monde. En plus de sa singularité, le début de la randonnée est assez simple, donc elle est accessible pour tous ! Un avantage comme un inconvénient. J'ai dû attendre plusieurs minutes afin de pouvoir photographier la passerelle sans personne dessus. J'avais en tête des prises de vue précises, que je voulais à tout pris réaliser, pour une fois ma ténacité aura pris le dessus sur mon impatience ! En tout cas, il faut arriver sur les lieux bien avant 10h si vous voulez être seuls.

 

Second hic, pour les personnes qui ont le vertige comme moi, la passerelle bouge ! Quand on est seul dessus ça va, mais quand une horde d'enfants arrive dessus et saute partout, ça devient plus compliqué. Je me suis focalisée sur mon appareil photo et la (courte) traversé s'est faite sans encombre !

 

 

 

 

 

 

Une fois les gorges franchises, le chemin serpente de nouveau à travers les bois en pente douce puis on longe sur du plat les canyons pendant plusieurs kilomètres.

Cette partie est très agréable : la flore est verdoyante, l'humidité d'une rosée matinale encore présente et l'ombre des feuillus me rafraîchissent, et le bruit des cascades rythme mes pas.

 

Je profite de cet endroit relaxant pour pique-niquer.

 

 

Le parcours se poursuit à flan de colline, toujours autant une riche végétation. La vue est enfin dégagée et j'admire les sommets arrondis des montagnes basques dont les couleurs virent sur des tons orangés et rouges. Ça sent l'arrivée de l'automne !

Les touches de jaune des ajoncs et de violet des bruyères font également un joli contraste. La perspective sur les canyons en contre-bas est saisissante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'atteins le point le plus haut de la randonnée à la jonction avec le GR10 : un joli panorama sur les cimes concaves et la vallée s'offre à nous.

 

Je profite quelques instants du point de vue avant de redescendre, d'abord en empruntant une piste assez large puis une zone herbagée et rocailleuse par moment pour finir dans les sous-bois. Attention par temps humide car cette partie peut être glissante.

 

 

 

J'ai parcouru ces 12 kilomètres en 5h (pauses photos et déjeuner inclus)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une randonnée très sympathique, qui change un peu des précédentes avec notamment moins de dénivelé. J'ai ainsi pu profiter différemment du paysage et de l'écosystème grâce aux nombreuses surfaces planes.

La passerelle est à coup sûr un lieu typique, grandiose et incontournable, accessible même aux débutants ou aux familles !

 

 

Informations pratiques

 

 

> Accès : Depuis Tardets, prendre la D26 vers Larrau. Après la bifurcation Sainte-Engrâce/Larrau, continuer sur 5,5 km en suivant le gave, puis s'arrêter à  l'auberge de Logibar.

 

> Départ/retour : parking des gorges d'Holzarté

 

Durée : 5h

Distance : 12 km

Dénivelé : +600m

 

Prévoir de bonnes chaussures de marche et une polaire/veste pour les sous-bois frais.

 

 

 

 

 

Please reload

VOUS AIMEREZ AUSSI

Please reload

Réseaux sociaux

Abonnez-vous !

Copyright © 2019 Charlotte Moutier

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon