ITALIE | SAN GIMIGNANO & VOLTERRA

21.10.2018

Je continue mon escapade dans la campagne toscane en direction de San Gimignano et Volterra, deux villes incontournables et différentes : l'une célèbre pour ses hautes tours et l'autre pour son forum romain. Une journée riche en découverte, contemplation et voyage temporel !

 

 

1. San Gimignano

 

Situé à 56 km au sud de Florence et classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, San Gimignano m'a comblé. Perché sur une colline, on l'aperçoit au loin avec ses hautes tours imposantes entouré du vignoble et des oliviers.

 

Les familles nobles qui contrôlaient la ville avaient bâti 72 maisons-tours, certaines allant jusqu'à 50 m de hauteur, un symbole de leurs richesses et de leur pouvoir. Aujourd'hui il ne reste que 14 de ces tours mais la ville a conservé son ambiance et son apparence féodale avec plusieurs palais remarquables des XIIème et XIVème siècles.

 

 

C'est un vrai régal de se promener au cœur la ville, un pur décor médiéval ! Entre les places, les rues, les maisons, les palais, les tours, les puits et les fontaines, on ne sait plus où donner de la tête tant il y a de belles choses à voir ! Je me suis amusée à me perdre dans les ruelles pavées adjacentes aux deux rues principales pour dénicher des pépites architecturales.

Le décor est typiquement italien, le linge pend aux fenêtres, les maisons sont végétalisées (cactus, succulents, lierres, vignes...) et leurs façades en pierre éclairées par un doux soleil matinal sont chaleureuses.

J'ai eu une petite préférence pour la Piazza del Duomo : quand vous vous mettez au centre de la place, vous avez un magnifique 360° de tours et d'anciens palais qui vous entourent !

 

 

J'ai eu la chance d'arriver tôt dans la matinée et j'ai pu arpenter le cœur historique pratiquement seule. Une très bonne chose à faire et à ne pas négliger car oui, dès midi, des hordes de bus touristiques arrivent et envahissent les lieux ! Heureusement je les ai seulement croisés sur le chemin du retour pour reprendre la voiture, garée à l'entrée de la cité.


Je me suis éloignée de la ville en voiture à travers des petits sentiers pour avoir un peu plus de perspective et de recul sur ce chef d'oeuvre architectural avant de me diriger vers Volterra.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Volterra

 

Après quelques kilomètres, j'arrive à Volterra culminant à 545 mètres d’altitude, au milieu des collines et de la forêt. 

La ville survient à partir du 7ème siècle av. JC avec l'installation des étrusques. Volterra fondait son importance sur les mines de sel et le commerce de ces produits avec les grecs, les phéniciens ou encore les égyptiens. Ses murailles, déjà connues dans son époque, sont le reflet de son pouvoir.

 

J'ai parcouru la ville en long en large et en travers pour ne rien rater : places, ruelles médiévales, maisons-tours, amphithéâtre (théâtre, temples et thermes), la Cathédrale et son duomo et le Palais des Priori, du 13ème siècle, sobre, presque austère avec sa tour crénelée rebâtie après le tremblement de terre de 1856.

J'ai particulièrement apprécié les ruines de l'amphithéâtre dont une partie de la scène, plusieurs colonnes et une partie de l’orchestra en marbre sont très bien conservées. 

La partie haute de Volterra permet de profiter des vues panoramiques de la ville et de ses environs.

 

Volterra c'est aussi la ville des vampires ! Je continue mon pèlerinage italien Twilight en allant découvrir le berceau des Volturi, considéré dans le monde des vampires comme la famille royale. A mon plus grand regret, il n'y a aucune référence à la saga (et c'est peut-être une bonne chose pour la ville).

 

 

 

 

 

 

 

Je vous retrouve très vite pour la fin de mes aventures toscanes dans un prochain article sur Sienne !

 

 

Please reload

VOUS AIMEREZ AUSSI

Please reload

Réseaux sociaux

Abonnez-vous !

Copyright © 2019 Charlotte Moutier

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon