ITALIE | SIENNE

01.11.2018

Sienne fait parti de mes gros coups de coeur pendant mon road-trip en Toscane. Classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO en tant qu'extraordinaire ville médiévale, Sienne est tout simplement splendide. Le temps semble s’être arrêté aux environs du XIIIème siècle, quand la ville a commencé à s’enrichir de son patrimoine artistique et architectural.

 

Je suis partie à sa découverte le temps d'une journée (malgré un temps maussade) et je n'ai pas du tout été déçue du voyage !

 

 

 

Comment se rendre à Sienne ?

 

Depuis la gare routière de Florence, j'ai pris une ligne de bus qui fait un trajet direct en 1h30. La route est assez agréable, on parcourt les vignobles et la campagne toscane. Il y a des départs toutes les 30 minutes.

Le bus me dépose dans le centre qui se visite exclusivement à pied, la ville est plutôt petite !

 

Compagnie : Tiemme SPA (131R pour la ligne rapide)

 

Tarif : 7,80 € l'aller

 

 

 

Que faire à Sienne ?

 

 

1. La Piazza del Campo et la Torre del Mangia

 

En prenant la ruelle principale qui mène au centre historique de Sienne, je tombe face à l'immense Piazza del Campo, la place principale de la ville. Elle se différencie par sa forme incurvée et son inclinaison en forme d’amphithéâtre.

 

La Torre del Mangia attire tout de suite le regard, imposante et gigantesque. Datant du XIVe siècle, elle domine la place avec ses 102 mètres de haut. Sa hauteur correspond à celle du Dôme, en symbolisant l’équilibre entre le ciel et la terre.

La tour est ouverte au public : il y a plus de 400 marches à monter pour atteindre le sommet, d'où on peut admirer une vue magnifique sur Sienne.

 

C'est aussi sur cette place que se déroule le célèbre Palio, la fête la plus grande de la tradition senoise. C'est une course de chevaux, qui se tient deux fois par an, le 2 juillet et le 16 août où chaque couple cavalier/cheval représente un des dix-sept quartiers de la ville.

 

Informations pratiques

 

Ouverture : d'octobre à février - tous les jours de 10h à 16h

de mars à septembre - tous les jours de 10h à 19h

 

 

Tarif : 20 € - Torre del Mangia + Museo Civico + Santa Maria della Scala

 

 

 

 

 

2. La Cathédrale et son duomo

 

Dominant la ville au sommet de la colline, la Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption (ou Santa Maria Assunta), construite de 1136 à 1382, fait partie d’un ensemble de l’Opera della Metropolitana di Siena.

 

 

Un peu d'histoire

 

Une première église a été construite sur l'actuelle cathédrale. Dès le IXème siècle, elle est agrandie et on y ajoute une coupole. Mais la cathédrale est jugée trop petite comparé à ceux de Pise et Florence. Un projet très ambitieux est lancé pour l'élaboration d'un nouveau dôme afin d'elle soit l'une des plus grandes églises d’Italie. 

Cependant, la peste se propage dans toute la Toscane et les travaux sont interrompus. Aussi, les fondations ont commencé à s'effondrer et le projet est définitivement abandonné en 1355. L’agrandissement prévoyait la construction d’une gigantesque nef perpendiculaire au mur côté campanile (la nef actuelle devenant juste le transept, ça donne une petite idée de l’ampleur).

Aujourd'hui, on peut encore apercevoir les vestiges du grand mur de pierres avec arcades et la façade inachevée de l’ex-future nef, le facciatone, laissé tel quel.

 

 

De style gothique italien, la majestueuse et raffinée architecture du duomo m’a plus particulièrement marqué. La façade est véritablement somptueuse avec son marbre polychrome blanc, vert et rose. Au-dessus de l’impressionnante porte centrale en bronze, les trois portails sont très finement sculptés avec des motifs végétaux et des statues. La ressemblance avec le duomo de Florence est frappante ! Sur le côté, le campanile, de style roman, mesure 77 mètres. L’ensemble est décoré d’une alternance de lignes de marbre blanc et vert foncé, que l'on retrouve aussi à l'intérieur. Les ouvertures sur 6 niveaux, gagnant une fenêtre à chaque étage, créent un joli dynamisme. 

Ceux qui me connaissent savent que j'adore le style un peu chargé, doré et coloré, que ça soit sur les façades extérieures ou à l'intérieur des édifices (religieux ou non). Pour le coup je suis servie ! 

L'intérieur de la cathédrale est tout aussi somptueux et gigantesque : les fresques, les plafonds, les vitraux, la profusion des détails ornementaux. La nef s’étend sur 89 mètres, la perspective est brouillée par le jeu de superposition des lignes noires et blanches des piliers. En levant la tête sur les arches, on aperçoit la photo de famille ecclésiastique avec 171 bustes en stuc figurant les différents papes. Un petit air de Sans-Visage dans Game of Thrones dans l'air... Le plafond de la nef ressemble à un ciel étoilé, rempli d'astres dorés.

Le pavement d'une surface de 3000 m² comporte 37 marqueteries de marbre représentant les sibylles.

 

Il y a également une collection d’ouvrages anciens de la Bibliothèque Picolomini à ne pas manquer.

Le baptistère San Giovanni, situé sous l'abside, est accessible au niveau inférieur de la rue, sur la Piazza San Giovanni. Sa grande façade gothique en marbre polychrome semble oppressée dans un si petit espace. L’intérieur est ici confidentiel avec deux rangées de trois nefs et les murs sont richement décorés par les fresques.

 

Je vous conseille aussi de descendre à la crypte, redécouverte en 2002, pour y voir les fondations de l’ancienne cathédrale et les anciennes peintures murales admirablement bien conservées car elles étaient ensevelies sous le sable pendant des siècles !

Le spectacle est incroyable et très impressionnant : le plafond est si haut qu'on ne se rend pas compte qu'il y a la cathédrale actuelle juste au dessus de nos têtes !

  

J'ai accédé par le Musée dell'Opera del Duomo au sommet de la façade du facciatone qui offre une vue époustouflante à 360° sur les toits de Sienne, la Piazza del Campo et la campagne environnante. 

Bémol : juste un petit groupe de personnes peut monter et les roulements sont rapides. J'y suis juste restée quelques minutes le temps de prendre des photos.  

Informations pratiques

 

 

Ouverture : de mars à octobre : tous les jours, de 10h30 à 19h (sauf dimanche et jours fériés : 13h30-18h)

de novembre à février : tous les jours, de 10h30 à 17h30 (sauf dimanche et jours fériés : 13h30-17h30)

 

Opa Si Pass : 12 € en été et 8 € en hiver, qui donne accès à

la Cathédrale (Duomo), le Baptistère, la Crypte, le Musée dell’Opera et le Facciatone. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Se promener hors du centre historique

 

Sienne a un côté négatif : le monde. C'est pire qu'à Florence à cause de ses rues plus étroites !

Après avoir visité le duomo, j'ai décidé de partir à la découverte de places, de ruelles et de petites églises, si charmantes, aux célèbres couleurs terre de sienne et surtout sans touriste !

En me laissant guider tranquillement, j'ai pu profiter du calme et de la sérénité à juste quelques mètres du brouhaha du coeur historique, un vrai avantage !

 

 

 

 

 

 

 

4. La Basilique di San Domenico 


C'est en me promenant hors du centre historique que je suis arrivée sur le parvis de l’imposante Basilique di San Domenico,

de style gothique.

Son originalité ? Son plan en croix égyptienne en forme de T ainsi que sa voûte charpentée.

Aussi, les reliques de Sainte-Catherine, vierge et martyre, la patronne des jeunes filles, y sont conservées et exposées (pas très joli à voir) dans la Capella di Santa Caterina depuis 600 ans. Ils ont même gardé son pouce...

Le cloître à l'extérieur est particulièrement joli : succulents, potager et bosquets fleuris.

 

 

 

 

 

Sienne fût pour moi une très belle découverte, en particulier son magnifique duomo et ses petites ruelles médiévales. Je suis restée un peu sceptique par rapport à la foule mais finalement ça n'a pas trop gâché ma visite.

 

La sœur jumelle (et concurrente) de Florence vaut largement le détour !

 

 

Please reload

VOUS AIMEREZ AUSSI

Please reload

Réseaux sociaux

Abonnez-vous !

Copyright © 2019 Charlotte Moutier

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon