ITALIE | LES LACS ANTRONA ET CAVALLI

02.10.2019

Basée quelques jours à Domodossola en Italie, j’ai profité de l’occasion pour aller découvrir le Parc Naturel de l’Alta Valle Antrona. Situé à la frontière suisse-italienne, le site était une ancienne zone d’exploitation minière qui aujourd’hui est préservée.

 

La route pour y accéder est sinueuse et assez étroite, quelques passing places ont été installés pour faciliter le croisement des voitures. Plus je me rapproche du parc plus le panorama est magnifique, alternant entre forêts, pâturages et petits villages de montagne. Les sommets qui m’entourent culminent jusqu’à 3 654m d’altitude avec notamment la Punta d’Andolla.

 

 

 

Je fais une première étape au lac Antrona et décide de faire une petite randonnée autour de ses eaux bleues marines. Le cheminement est sans difficulté particulière et dure une heure. Par endroit je dévie par des petits sentiers escarpés pour prendre un peu de hauteur et admirer le lac en contre-bas.

Le parcours présente un tronçon équipé de passerelles suspendue qui permettent de passer derrière la somptueuse cascade du rio Sajont. C’est surement la plus belle vue sur le lac ! Je retrouve par moments des airs pyrénéens sur la silhouette de certaines montagnes et me sent chez moi.   

 

Je profite du calme des lieux et du cheminement final plat pour ramasser quelques déchets laisser le long du sentier. Une petite action simple et sans réelle perte de temps, qui est bénéfique pour l’environnement ! Et avons-le, c’est plutôt motivant de se dire qu’on participe à notre manière à sa protection et à sa préservation. 

 

A savoir, le lac s’est créé en 1642 par un gigantesque glissement de terrain : 12 millions de m3 de roches se sont détachées du somment de la Cima di Pozzuoli, sur le versant gauche de la vallée. Une catastrophe naturelle qui recouvrit sur 2 km plusieurs villages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prochaine étape : le lac Cavalli. Ancien lac de montagne glaciaire, il a disparu à cause de l’érosion de la cordelette moraine qui formait sa rive naturelle pour devenir une plaine verte en partie marécageuse. Un barrage a été construit en 1926 à l’endroit où le torrent avait profondément gravé le cordon de la moraine.

 

Arrivée devant le lac, je reste subjuguée par la beauté des lieux. Encore vu nulle part ailleurs, la couleur de son eau est saisissante : un bleu turquoise brillant sous les rayons du soleil. La fonte du glacier Sonnighorn se déverse directement dans le lac, d’où cette couleur si pure.  

 

J’emprunte le chemin qui longe le lac jusqu’au torrent et profite de cette vue enchantée, presque irréelle. Je savoure chaque pas et capte les détails et les bruits qui m’entourent. Je  me sens encore une fois privilégiée d’admirer un tel spectacle, dans ce lieu si peu connu et fréquenté.

 

 

 

 

 

 

Le Parc Naturel de l’Alta Valle Antrona est un petit bijou méconnu qui équivaut aux grands sites naturels des Alpes pour sa biodiversité, ses paysages à couper le souffle et ses nombreux sentiers de randonnée qui relient l’Italie et la Suisse.

 

J’en garde un très bon souvenir et n’hésiterais pas à revenir pour continuer mon exploration de ses montagnes et de ses lacs pittoresques.  

 

Please reload

VOUS AIMEREZ AUSSI

Please reload

Réseaux sociaux

Abonnez-vous !

Copyright © 2019 Charlotte Moutier

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon